Programme de mise à échelle de la Planification Familiale (PROMIS-PF)

Contexte

La République Démocratique du Congo (RDC), comme la plupart des pays d’Afrique Sub-Saharienne, affiche une fécondité élevée (6.6 enfants par femme d’après l’EDS 2013-2014) et une croissance démographique accélérée qui, à moyen terme, menacent les gains de développement durable passés et futurs du pays. Cette augmentation rapide de la population est particulièrement problématique dans un contexte où la sécurité alimentaire des populations urbaines comme rurales dépend d’une agriculture extensive peu productive. En effet, en l’absence d’amélioration des rendements agricoles, la croissance démographique ne peut être amortie que par une extension des zones cultivées qui entraînent une surexploitation des surfaces forestières (qui n’ont alors pas le temps de se reconstituer) ou une destruction rapide des forêts primaires. La croissance démographique urbaine galopante rend cette problématique plus aigüe encore en accroissant les besoins alimentaires des populations non-agricoles, vers qui les productions alimentaires doivent être acheminées, souvent depuis des régions distantes. Ainsi si, pour citer les Termes de Référence du présent projet, en RDC « la forêt nourrit la population », il est aussi vrai que « la croissance démographique dévore la forêt », et accentue les problèmes de pression sur les ressources naturelles (massifs forestiers mais aussi sol et eau) et de pollution (déchets solides et émissions de CO2 liées au congestionnement des transports urbains dans les métropoles anarchiquement étalées du pays).

Dans ce contexte, l’accès aux services et l’utilisation des méthodes de planification familiale (PF) sont une des stratégies clés qui contribuent à la fois et à la maitrise des taux de natalité et au ralentissement de la croissance démographique, atténuant ainsi ses effets négatifs sur l’environnement, l’économie, les communautés, les femmes et les familles de RDC.

Objectif

L’objectif général de PROMIS-PF est de contribuer à l’atteinte des objectifs du plan stratégique national de Planification Familiale à l’horizon 2020 et au-delà afin d’accroître l’utilisation des méthodes contraceptives modernes, de manière à contribuer sur le long terme à la réduction de la pression démographique sur les ressources environnementales dans les géographies cibles.

Résultats attendus

Les résultats attendus pour le programme PROMIS-PF sont alignés sur les objectifs définis dans la Plan National Stratégique Multisectoriel pour la Planification Familiale, à savoir principalement :

  1. L’augmentation des volumes d’APC fournis dans les provinces cibles et en particulier la production de 5,543,4131 APC d’ici la fin du projet (2019-2022)
  1. Le renforcement du système d’approvisionnement et de la sécurité contraceptive dans les provinces cibles ;
  1. Le renforcement de l’utilisation du système d’information sanitaire.

Documents

Le document du programme (PRODOC), les rapports ainsi que d’autres documents utiles sont à retrouver dans le dossier du programme.

Données-clés

Résultats atteints au 30 juin 2022

  • Les partenaires de mise en œuvre de PROMIS-PF ont produit 1,388,663 APC, soit davantage que pour l’ensemble de l’Année 1 (849,088 APC) et presque autant en un seul semestre que pour l’ensemble de l’Année 2 (1,684,018 APC).
  • Cette nette amélioration de l’offre contraceptive s’est accompagnée d’un élargissement de la couverture du projet avec 175 Zones de Santé desservies (sur les 152 initialement prévues) dans les 11 provinces cibles, et la formation de 4,545 prestataires supplémentaires (dont 3,986 prestataires communautaires, 349 cliniciens et 259 tenanciers de pharmacies) à l’offre de services PF de qualité et basés sur les droits. Au total, près de 12,863 prestataires de santé ont été formés depuis le début du projet PROMIS.
  • L’approvisionnement en contraceptifs pour le projet s’est également sensiblement amélioré avec de plus grands volumes fournis par UNFPA, même si des difficultés persistent sur certaines commodités (DMPA-SC, Implanon NXT) et sur la traçabilité des intrants au dernier kilomètre.
  • Enfin les partenaires ont continué la mise en œuvre de stratégies innovantes pour la création de la demande, en s’appuyant les opportunités créées par l’expansion des réseaux sociaux, l’installation de call centers, et les grands évènements comme les Journées Internationales de la Femme.
  • Suivant les recommandations du comité de pilotage de PROMIS, les partenaires ont également mis un accent particulier au cours de l’Année 2 dans les interventions ciblant spécifiquement les populations vulnérables dans les provinces du projet (peuples autochtones, personnes vivant avec le handicap, jeunes et adolescents).
  • Les activités de renforcement du système de santé national se sont poursuivies avec le travail technique d’appui au Plan National Stratégique Multisectorielle pour la Planification Familiale (2020 – 2025 avec regard sur 2030), l’installation du CTMP provincial du Maindombe, et l’appui aux supervisions à tous les niveaux de la pyramide sanitaire du pays.
close

Recevez chaque trimestre notre bulletin d'informations en vous abonnant a notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.