Portefeuille du FONAREDD

Un engagement programmatique centré autour des programmes intégrés et programmes sectoriels pour la mise en œuvre du Plan d’investissement.

En 2016, la RDC a négocié la lettre d’intention (LOI) avec un groupe de bailleurs regroupés au sein de l’Initiative pour les forêts de l’Afrique Centrale, connue sous le sigle de CAFI et dont la Norvège est le principal bailleur. Cette Lettre d’Intention constitue d’une part un engagement politique de la part de la RDC, décliné sous forme de jalons et d’autre part, un engagement financier de la part de CAFI. Préconisant une approche basée sur la performance, les financements sont disponibilisés en deux tranches, dont une première tranche de 120 Millions constitue une avance devant permettre l’initiation des politiques des réformes et des activités centrées sur 29 Jalons qui devraient être réalisés entre 2016 et 2018.

Une vérification menée par une tierce partie devait vérifier l’état d’avancement de ces Jalons et déterminer du déclenchement de la deuxième tranche de financement de l’ordre de 70 Millions. Cette deuxième tranche devrait permettre la réalisation de 14 Jalons, pour la période de 2019-2020, totalisant ainsi 43 Jalons pour lesquels la RDC s’est engagée dans la LOI. De plus, les financements sont alloués en décaissements de 40 Millions annuels, présentant ainsi tant une contrainte à la programmation qu’un impératif de décaissement afin de démontrer la capacité d’absorption de la RDC. En 2018 un second accord de financement a été signé avec le Royaume de Suède, capitalisant le FONAREDD directement et déployant un attaché à la coopération au sein du Secrétariat Exécutif du FONAREDD.