Le FONAREDD représenté par son Secrétaire Exécutif National, M. Bavon N'SA MPUTU ELIMA à BALI 

Conférence internationale sur les écosystèmes de mangrove durables

L’objectif de la Conférence internationale sur les écosystèmes de mangroves durables était de promouvoir la conservation, la restauration, ainsi que la gestion et l’utilisation durables des ressources de la forêt de mangroves en s’appuyant sur les leçons tirées de la mise en œuvre d’une gamme d’initiatives et de projets de mangroves dans les régions tropicales.

Le FONAREDD a été sélectionné dans le premier panel et ceci, a été l’occasion pour M. Bavon N’SA MPUTU ELIMA, Secrétaire Exécutif National du FONAREDD, d’exposer sur l’expérience innovante avec son partenaire de financement CAFI dans le cadre de la valorisation de l’effort de conservation des écosystèmes forestiers.

De prime abord, il a été question de présenter l’historique du partenariat et les fenêtres d’intervention du FONAREDD afin d’insister sur le consensus trouvé autour des moteurs de la déforestation et l’approche intégrée de les adresser, par l’habilitation du cadre macro -économique global au travers du financement de l’élaboration des politiques et lois régissant les secteurs moteurs de la déforestation.

Ensuite, il a été présenté les composantes essentielles des investissements territoriaux avec une forte fixation sur l’implication des autorités provinciales, locales ainsi que des populations récipiendaires attenantes aux forêts ;

Les expériences de monétisation des crédits carbone ont été présentées dans la juridiction de Mai Ndombe, notamment avec ERA et le PIREDD Mai Ndombe, en insistant sur l’adéquation des financements CAFI et de la Banque Mondiale sur le Programme de réduction des émissions – ERPA – et le Contrat de vente et d’achat – CAVRE-des crédits carbone générés entre le Gouvernement et la Banque Mondiale dans la perspective de la pérennisation du financement des activités dudit programme.

Enfin, des commentaires ont été faits sur le Programme de Paiement des Services environnementaux, lequel émarge du cadre programmatique du second partenariat en insistant sur ses périmètres d’intervention et le transfert monétaire qui en résultera en faveur des populations qui développeront des pratiques vertueuses en matière d’écosystèmes forestiers.

Et ces commentaires ont mis en évidence les prérequis de l’habilitation du cadre macroéconomique global avec toutes ces politiques et lois sectorielles ainsi que les PIREDD territoriaux, particulièrement dans la structuration de la gouvernance de proximité.

Post Views: 38